Bienvenu sur notre site
La Coopérative KAVOKIVA du Haut Sassandra vous souhaite Bonne et heureuse Année 2012.
100 fcfa 380 fcfa Prix Bord champ
300 fcfa 500 fcfa Prix entrée Usine
Services aux membres

  • LES ACTIONS MENEES  CONTRE LES PIRES FORMES DU TRAVAIL DES ENFANTS (PFTE)
  • La sensibilisation et la formation
  • La mise en  place d’un système de contrôle interne
  • SYSTEME DE CONTRÔLE INTERNE DE LUTTE CONTRE LES PFTE DANS LES CHAMPS DE CACAO

  • LE COMITE LOCAL DE LUTTE PFTE

 

  • Sensibilise les producteurs  sur les PFTE
  • Diffuse les règles du CE en matière de lutte contre le travail des enfants
  • Recense les enfants des membres
  • Effectue des visites inopinées dans les champs (contrôle)
  • Enregistre les enfants en situation de travail dangereux (ports de bagages lourds, utilisation de la machette, fillettes puisant dans des puits ouverts…)
  • Echange  avec les parents de la situation des enfants
  • Cherche avec les parents les solutions visant à réduire l’exposition de leurs enfants aux travaux dangereux
  • Transmet les noms des parents récidivistes au comité central avec description des travaux soumis aux enfants
  • Sensibilise à l’occasion des réunions sectorielles : cultes, réunions de communautés…
  • Etablit les PV des réunions et des contrôles
  • PROCEDURE DE CONTROLE
  • Le contrôle se fait par des visites inopinées
  • Chaque visite fait l’objet d’un rapport
  • Les noms des enfants trouvés en situation de travail
  • La description de l’activité soumise aux enfants, le statut scolaire, l’âge,  le sexe des enfants trouvés en situation de travail

 

Le rapport est transmis au comité central pour analyse

  • PROCEDURE DE SANCTIONS

Les propositions de sanctions sont faites par le comité central au Conseil d’Administration
Les sanctions sont :

  • La suspension du membre sur la campagne en cours
  • L’exclusion du membre de la Coopérative

La sanction est signifiée au membre concerné par une décision du CA contresignée par le comité central
Cette décision est entérinée par la prochaine Assemblée Générale de la Coopérative

  • PROCEDURE DE REMEDIATION
  • Solliciter l’appui d’organismes compétent en la matière
  • Faire un programme de rémédiation selon le cas :
  • réinsérer l’enfant dans le circuit formel d’éducation (avec prise en charge de scolarité et fournitures scolaires)
  • l’orienter selon son choix dans un centre d’alphabétisation et d’apprentissage d’un métier avec prise en charge du kit d’apprentissage et des frais

 

  • LES PERSPECTIVES  DE LA LUTTE CONTRE LES PIRES FORMES DU TRAVAIL DES ENFANTS (PFTE)
  • Maîtrise de l’ampleur du travail des enfants (base de données)
  • Renforcement des capacités
  • Prévention,
  • Retrait  et réinsertion
  • Appui aux activités génératrices de revenus
  • Opérationnalité des comités de lutte / PFTE
  • Campagnes et journées symboliques
  • Maîtrise de l’ampleur de la situation des enfants qui travaillent :
  • Base de données des enfants  (l’âge, le statut, les raisons du statut, la volonté de retourner ou pas à l’école …)
  • Etablissement de jugements supplétifs pour les enfants qui n’ont pas d’extraits
  • Renforcement des capacités  des comités de luttes et des producteurs à la base
  • Continuer les sensibilisations et formation sur les PFTE
  • Informations/ conventions, dispositions légales et réglementaires
  • Des techniques de communication interpersonnelles  et de groupe (technique de communication pour le changement de comportement)
  • La prévention : sensibilisation, scolarisation, autres alternatives éducatives)

3.1- La sensibilisation  

  • de proximité qui s’appuie sur les relais et outils locaux (griot, tam-tam, leaders d’opinions, etc.)
  • supports visuels (pancartes, tee-shirts …)
  • Toucher les femmes car ce sont elles qui s’occupent de l’éducation des enfants dans les ménages. (polygamie)

3.2- La scolarisation des enfants

  • créer  des  écoles de fortunes
  • distribuer  gratuitement des manuels scolaires
  • créer des cantines scolaires

3.3- Alternatives éducatives

  • centres de formation, d’alphabétisation (ceux précocement sortis du système scolaire formel ou qui n’y ont pas eu accès)
  •     créer des airs de jeux, des espaces de loisirs et de distraction
  • Le retrait et la réinsertion
  • Retrait de façon stratégique :
  • privilégier si possible  des actions d’amélioration des conditions de travail des enfants afin que le travail ne soit plus à risque, surtout en ce qui concerne les enfants de 14 ans et plus.
  • Appui à la création  d’activités génératrices de revenus au profit des ménages :

 Accent particulier sur les initiatives des femmes car si elles sont sensibilisées et outillées elles sont mieux indiquées pour empêcher l’exploitation abusive de la force de travail de leurs enfants

  • Opérationnalité des comités /PFTE
  • Equipement en moyens de transports (vélos et motos)
  • Moyens de communication (portables…)
  • Objectif: assurer une sensibilisation de proximité et leur permettre d’exercer un contrôle direct sur le terrain.

 

  • Campagnes et  journées symboliques sur les PFTE
  • 12 juin  journée mondiale de lutte contre le travail des enfants
  • 16 juin journée internationale de l’enfant africain
  • 08 mai journée mondiale du commerce équitable

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Agenda
Du 21 au 29 Janvier 2012
Le Pca De Kavokia A Londres Dans La Cadre Du Partenariat Kavokiva / Nestle
Du 22 au 27 Novembre 2011 à Accra
Le Dg De Kavokiva Au Forum Fairtrade Africa A Accra
Meteo
Copyright © 2011 Kakokivao. Tous droits réservés.